Plongée en musique dans un film culte

Introduction

Le musicien américain Marvin Hamlisch vient de disparaître le 6 août 2012. Avant de recevoir un Oscar pour avoir composé la musique de L'Arnaque (sa réorchestration d'une mélodie de Scott Joplin devint incontournable en 1973) puis celle de Nos plus belles années (Barbra Streisand singing), Marvin Hamlisch avait  fait ses premier pas dans le cinéma avec un film d'abord détesté par Hollywood, The Swimmer/Le Plongeon en 1968. Sorti en catastrophe aux Etats-Unis, incompris par Burt Lancaster, star du film, ignoré des critiques, il resta inédit en France pendant plus de trente ans avant de sortir enfin dans les salle en novembre 2010.

Ce film au sujet étrange avait été abandonné en cours de tournage par son réalisateur, Frank Perry, repris et complété par Sydney Pollack en compagnie du producteur, Sam Spiegel. La tourmente de sa réalisation permit au futur compositeur de L'Espion qui m'aimait, de Lost in Translation et de Dr House de créer une musique qui, nous racontait-il, prit une importance décisive dans un film si curieux qu'il en est devenu "culte"...

Vidéo

Restez connectés sur UniversCiné

Newsletter

Top

Top des ventes

Communauté

Faites votre cinéma

  • MacLovin au sujet de : Leçons d'harmonie

      7/10

    Un ado en survie. C'est immédiatement dur, et magnifique en même temps par la précision de la mise en scène de ne montrer que l'onde de choc des actes. Révélation d'un cinéaste. Direct dans mon top 10 des films 2014. J'ai parfois pensé à des plans de Bresson.