Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Dieu, le génie et le téléscope - Rencontre avec Stan Neumann

Monteur puis grand documentariste (La langue ne ment pas, Une maison à Prague), Stan Neumann a abordé son premier long métrage de fiction, L'Œil de l'astronome (avec Denis Lavant), en adoptant, explique-t-il, des partis-pris "tranchés" (tourner à la lueur des bougies...). Parce qu'un film doit constituer pour le spectateur une "expérience".

L'Œil de l'astronome suit ainsi Kepler, le scientifique qui s'interroge sur le regard et sur les outils qui "aident à voir", différemment. Un sujet au coeur même du cinéma pour un film "à la Rashomon", offrant plusieurs angles de vue et qui évolue dans l'obscurité afin de mieux percevoir d'où viennent les lumières.

Dans une deuxième courte interview, le réalisateur évoque pour nous un film qui a marqué son parcours cinéphile : Walkover, de Jerzy Skolimowski, que l'on peut (re)voir sur Universciné.