Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Milad Alami : "Si le personnage est réaliste, il peut évoluer dans un monde irréel."

VIDEO |2018, 24'| Déménageur le jour, gendre idéal la nuit, Esmail cherche désespérément un cœur à prendre pour pouvoir rester au Danemark. Pour son premier long-métrage, The Charmer, Milad Alami a opéré un savant mélange des genres, du drame social à la romance, le tout mâtiné d'une dose de thriller. Dans l'écriture, il était guidé par deux idées : la crédibilité du personnage et la surprise. Le réalisateur sous influences, de Bruno Dumont à Park Chan-Wook, revient sur la naissance de son anti-héros, aux prises avec une mission folle dans un Danemark cauchemardesque.