Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Prendre un enfant par la main : un condensé de Thomas Turgoose

À Grimsby, lors du casting de This Is England, l’équipe est tombée sur Thomas «Tommo» Turgoose, un garçon de 13 ans qui avait grandi avec peu de cartes en main. Petit, il faisait plus jeune que son âge, ce qui avait renforcé son caractère. Tous les enfants que Shane Meadows avait rencontrés avaient très envie de tourner dans un film, Tommo était différent.

Il a demandé à être payé pour chaque audition. Il était un petit arnaqueur futé, malheureusement incapable d’envisager toute autre forme d’échange. Le producteur Mark Herbert se souvient de la forte impression qu’il lui a fait lors de sa première audition : «Il était, “l’un d’entre eux”, vous voyez ? Il était très culotté et avait un sacré sens de la répartie ! Mais en même temps, il était beaucoup plus fin qu’il ne le laissait paraître». «J’ai ressenti ce que les réalisateurs ressentent quand ils sont face à la magie, le fameux Facteur X de Simon Cowell», dit Shane chez qui l’impact de la rencontre avec le garçon a été très profond. «Je me suis reconnu en lui. Je me souviens qu’à l’école, certains professeurs m’avaient dit que je finirais en prison, que le pire m’attendait. Cependant, certaines personnes ont tout de même crû en moi et j’ai réussi à faire quelque chose de ma vie.» Au moment de la rencontre avec Tommo, deux autres garçons étaient envisagés pour le rôle. Ils étaient issus de l’atelier de théâtre Carlton de Nottingham. Ils avaient une formation qui leur permettait d’envisager le rôle plus sereinement. Tommo, par contre, avait une vie plus chaotique. Il était hyperactif, allait à l’école une heure par semaine et venait d’être refusé comme figurant dans une pièce à l’école.

Pour Shane, le choix n’était pas seulement évident, c’était une question de vérité artistique. «Je me suis dit que je préférais tenter ma chance avec un gamin comme Tommo, quitte à échouer. Si vous tournez le dos à celui qui devrait de manière évidente interpréter le rôle, ce n’est même pas la peine de faire le film. J’étais face à un cercle vertueux : faire un film sur soi et finir par se trouver. C’est assez dingue !».

This is England est devenu tout autant l’histoire de Shane que celle de Tommo. L’accent a été mis sur la perte de la figure paternelle et Tommo a apporté une caractéristique nouvelle au personnage de Shaun : un garçon qui, contrairement à Shane, est plus heureux lorsqu’il est seul. Cela va sans dire que le fait de choisir Tommo était très risqué : son personnage apparaît dans chaque scène, ce qui est une lourde responsabilité pour un acteur. Le tournage a connu son lot de difficultés. À la fin de la première semaine, lorsque Tommo a pris conscience de la somme de travail qui lui incombait, il a soudain déclaré qu’il ne se sentait pas à la hauteur. Shane était si étonné qu’il a même envisagé de faire croire au gamin qu’il était contractuellement lié au projet. Shane a opté pour une discussion à coeurs ouverts. «Je lui ai dit, “Si tu ne vas pas au bout de ce projet, je crois sincèrement que tu le regretteras toute ta vie. Car si tu ne vas pas jusqu’au bout maintenant, je crois que tu n’accompliras jamais rien dans ta vie. On m’a donné ma chance un peu plus tard que toi et, honnêtement, je n’aurais pas pu faire ça à ton âge...” Je savais qu’il serait sensible au risque de jamais rien faire de sa vie.»

Tommo a été touché par cette discussion et, tout comme Andrew Shim (la jeune star de A Room for Romeo Brass), dès que Tommo a décidé de s’y mettre, son appétit pour le cinéma devint insatiable. De la réalisation au montage, il voulait tout apprendre. «Nous avons même changé son régime alimentaire.» Shane se souvient avec humour de cette transformation radicale. «Les chips et le Coca-Cola sont partis à la poubelle. À la fin du tournage, lui et moi ne buvions que des jus de fruits, il ne nous manquait plus qu’un prof de gym sur le plateau !».

Andrew Shim pouvait facilement comprendre ce que Tommo traversait, le réalisateur lui ayant donné sa chance 7 ans auparavant. «Il me faisait penser à moi. Tout comme lui, je ne préparais jamais ma scène, je jouais et je rigolais jusqu’à ce qu’on crie “Action !”. Dès qu’il buvait du Coca- Cola, il devenait hyper nerveux et nous rendait tous dingues mais dès qu’on disait “Action !”, son visage se figeait et il était tout de suite dedans.»

Stephen Graham, qui a tourné dans Gangs of New York et Snatch, représente l’homme fort par excellence, et était particulièrement observé par Tommo. Tout comme dans le film, les deux sont devenus très amis. Ils ont même monté un spectacle pour l’équipe pendant le tournage. Cependant, travailler avec un gamin comme Tommo implique de nombreuses responsabilités. Il n’était pas question de devenir les meilleurs amis du monde pendant les 6 semaines du tournage et de ne plus jamais se revoir après, comme c’est souvent le cas.

Shane se souvient. «J’avais l’impression de lui dire juste ce qu’il fallait pour qu’il fasse le film, je ne pouvais pas l’abandonner après. On ne peut pas traiter un enfant comme un adulte car l’enfant risque de se sentir manipulé, piégé.» Les 3 adultes, Andrew, Shane et Stephen ont conclu un accord : ils s’occuperaient de Tommo après le tournage. Ce dernier passe beaucoup de temps avec la famille de Stephen. Il a même tourné un film pour la BBC avec lui.