Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Catégorie : Films (6)
Afficher par
  • de Pin Pin Tan • Singapour - 2011 - 16m00m

    Ce film est le résultat d'une promenade faite à Singapour : des ours polaires, de la neige, un fleuve et l'ouverture d'un tunnel sont au programme. Un film "accidentel" mais rêveur. Film en compétition au festival Cinéma du réel 2012.

  • Zi Hua Xiang : 47 Gong Li Tiao Wu • de Zhang Mengqi • Chine - 2011 - 1h17m00

    La jeune réalisatrice revient dans son village interroger les anciens sur la famine chinoise de 1958-60 mais les réponses des villageois la renvoient à sa propre mémoire familiale. Après "Self-portrait and Three Women", voici le second auto-portrait de la réalisatrice Zhang Mengqi. En compétition au festival Cinéma du réel de 2012. Disponible en version originale sous-titrée anglais.

  • Dochters • de Marta Jurkiewicz • Pays-Bas - 2011 - 23m00m

    À la mort de sa grand-mère polonaise, la réalisatrice rentre dans son pays auprès de sa mère. L'entrelacs de super 8 et de conversations téléphoniques capte avec justesse un délicat passage de relais.

  • de Guillaume Massart Julien Meunier • France - 2012 - 59m00m

    Vingt auteurs de bande dessinée sont réunis au sein du demi-cercle de la Saline Royale d'Arc-et-Senans, dans le cadre de l'édition 2010 de la résidence Pierre Feuille Ciseaux. Résidence qui les soumet à des contraintes narratives et graphiques inspirées de l'OuBaPo, afin de révéler la diversité et les potentiels du langage de la bande dessinée.

  • de Asel Zhuraeva • Kirghizistan - 2011 - 19m00m

    Un villageois kirghize de 80 ans consacre les économies de son pèlerinage à La Mecque à l'érection d'un monument aux morts de la Seconde Guerre mondiale. Portrait d'une vie simple où règnent « la paix et l'harmonie ». En compétition au festival Cinéma du réel 2012.

  • de Pedro Filipe Marques • Portugal - 2011 - 1h31m00

    Vue imprenable sur le monde tel qu’il va depuis la tour de contrôle d’Armando et Maria, huit étages au-dessus du Douro. Armando est l'éternel prolétarien tandis que Maria est la femme au foyer consumériste. Le portrait drôle et profond d’un vieux couple portugais dont l’intimité a su rester poreuse au contemporain... Mention spéciale du Prix Joris Ivens au Festival Cinéma du Réel 2012.

Vous avez un bloqueur de publicités activé.
Certaines fonctionnalités du site peuvent être perturbées, veuillez le désactiver pour une meilleure expérience.