La sélection d'UniversCiné 3 films à découvrir

Top Les meilleures ventes

Classiques Films cultes et introuvables... Le coin des amateurs

Bergman, Fellini, Kazan, Jarmusch, Wenders, Scola, Risi, Saura, Oshima, Greenaway... et même les tout premiers courts-métrages de Polanski encore étudiant... C'est ici.

A la une

  • Ossama Mohammed : "1001 Syriens, elle et moi"

    C'était déjà, assurément, l'un des plus beaux films du festival de Cannes 2014. Eau argentée, Syrie autoportrait est aussi l'un des plus beaux films de l'année, à voir en salles dès le 17 décembre. A la fois cri politique, journal intime, pièce d'archives, poème, ce documentaire sur la Syrie en guerre est un film éblouissant où les images captées sur internet dialoguent avec celles d'une jeune femme kurde à Homs tandis que le cinéaste, Ossama Mohammed s'est exilé à Paris. Rencontre avec un réalisateur perdu au coeur du monde.

    Lire la suite
  • Sebastian Lelio : "Comment Gloria peut-elle être regardée pour ce qu’elle est vraiment ?"

    Derniers jours pour voir Gloria — Ours d’Argent à Berlin — en vod (jusqu'au 19 Décembre). Le réalisateur chilien raconte comment son personnage de femme mûre aurait dû, dans un "film normal", rester un personnage secondaire. Rencontre avec un cinéaste prometteur du cinéma chilien (et rattrappage express de ses premiers films sur Universciné).

    Lire la suite
  • Schlomi Elkabetz : "Il faut changer les lois en Israel"

    En exclusivité vod, l'un de nos coups de coeur du Festival de Cannes 2014 :  Le Procès de Viviane Amsalem, un grand film, passionnant et maîtrisé. Rencontre avec son auteur et réalisateur, Shlomi Elkabetz, qui, aux côtés de sa soeur Ronit, actrice-auteure-et réalisatrice elle aussi, clôt ainsi une trilogie sur la femme et la liberté, mais aussi sur Israël, la loi et les traditions, après Prendre femme et Les 7 jours.

    Lire la suite

Restez connectés sur UniversCiné

vous pouvez également rester connectés avec :

Newsletter

Communauté

Faites votre cinéma

  • musimusa au sujet de : Juke Box

      8/10

    Fin et si juste, merci beaucoup beaucoup; la "machine" si soigneusement construite manque de souplesse et en écrase plus d'un(e)