Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Mario Martone : Leopardi, itinéraire d'un libre-penseur

VIDEO | 2016, 35' | A Rome, Universciné est allé trouver le cinéaste italien qui avait déjà porté à la scène la pensée foisonnante de Leopardi. Dans son film Il Giovane favolosoil revient par le biais d'une fiction biographique sur une oeuvre poétique, philosophique et politique, dessinant la figure intime d'un homme empêché de vivre comme les autres dès son enfance.

Nous avons écrit le scénario en nous inspirant de l'œuvre de Léopardi et de toute sa correspondance, véritable trésor grâce auquel on peut découvrir les étapes de sa courte vie, depuis l'époque où il vivait dans la bibliothèque de son père à Recanati jusqu'à ce qu'il s'installe à Naples, frappé par le choléra, puis sur les hauteurs du Vésuve.

Il y a aussi la famille de Giacomo, son père Monaldo, son ami très cher Antonio Ranieri, les intellectuels de son époque, la femme qui a éveillé une véritable passion chez lui, Fanny Targioni Tozzetti...

Mais ce n'est pas tant son parcours personnel qui m'intéresse. Car, de toute façon, la vie de Leopardî est indissociable de son œuvre : il n'y a pas un seul de ses vers, et pas un seul de ses écrits, qui ne soit autobiographique.

Leopardi savait, bien avant Proust et Beckett, que seule l'expérience intime acquise de haute lutte permet de cerner la vérité : en témoignent ses recueils Zibaldone et Operette morali (Petites Œuvres morales). Et c'est grâce à son œuvre qu'on peut aussi bien cerner Leopardi dans toute son intimité.

Par ailleurs, quand on plonge dans la vie de Leopardi, on découvre l'itinéraire d'un libre penseur à l'esprit ironique et frondeur, dépourvu de préjugés de classe, qui, par conséquent, était souvent ostracisé par la société du XIXe siècle dans ses diverses incarnations — un poète qui mérite d'être débarrassé de la vision rhétorique qui l'a dépeint comme fragile et triste en raison de sa mauvaise santé.

Après Noi credevamo (2010), je souhaitais continuer à tenter de mettre en lumière des pans de notre passé qui, à mon avis, peuvent éclairer utilement le présent — même si, cette fois, je n'ai pas réalisé un film historique.

Mario Martone