Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Rolf de Heer libère son Bad Boy Bubby

VIDEO | 2015, 5' | 35 ans, toujours puceau (avec maman, ça compte ?). Car Bubby est séquestré depuis toujours par sa mère, qui le martyrise au passage. Quand il sort... ça fait du bien et ça fait mal. Sorti en novembre 1995, Bad Boy Bubby, le quatrième film du réalisateur australien, grand prix au festival de Venise, fut celui de la révélation d'un auteur iconoclaste et bientôt inclassable. Novembre 2015, le film est toujours aussi sale et méchant et ressort en salles en version restaurée. Sous la noirceur et le trash, on sera pourtant surpris de trouver l'approche de Rolf de Heer empreinte d'une poésie et d'une tendresse infinie pour ses personnages de marginaux. "Après ce film, nous raconte le cinéaste, j'ai eu la liberté de faire tout ce que je voulais..."

Vénéré par Quentin Tarantino et une cohorte de fans hardcore, le film culte de Rolf de Heer est ressorti en version restaurée en salles depuis le 11 novembre.

Et à voir sur UniversCiné d'autres films de Rolf de Heer :

Charlie's Country (2013) 

Dix canoës, cent cinquante lances et trois épouses (2005)

Alexandra's Project (2003)