Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Sebastian Meise : "Sa vie elle-même renvoyait à l'image d'une prison."

VIDÉO [21', 2022] Seule catégorie de la population qui a continué d'être persécutée après la fin de l'Allemagne nazie et de la guerre, la communauté homosexuelle est passée des camps de concentration aux prisons étatiques. Découvrant avec effarement cette histoire aussi douloureuse que proche, Sebastian Meise a souhaité l'incarner dans le personnage de Hans, le héros de Great Freedom. Si au départ, il s'agissait de retracer sa vie, avec ses passages en prison, celle-ci s'est vite imposée comme seul et unique décor. De cellule en cellule et à peine plus libre à l'extérieur, la vie entière de Hans, et des homosexuels allemands en général, n'était après tout qu'une détention permanente.

Vous avez un bloqueur de publicités activé.
Certaines fonctionnalités du site peuvent être perturbées, veuillez le désactiver pour une meilleure expérience.