Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Yousry Nasrallah : "Renouer avec les mélodrames superbes et les femmes magnifiques."

Yousry Nasrallah évoque sa rencontre avec le scénariste Waheed Hamed (L'Immeuble Yacoubian) et leur désir profond de parler des femmes égyptiennes.

Il y a un an, le grand scénariste égyptien, Waheed Hamed, m'a demandé de lire son scénario. A l'époque, aucun de nous ne pouvait présager du résultat. Nous venons de deux mondes très différents dans le cinéma. Les films basés sur des scripts de Waheed Hamed sont généralement très réussis, directs, des films grand public. Mes films ont eu la réputation d'être moins accessibles, des films d'auteur. Mais nous savions tous deux que nous partagions quelque chose : notre amour pour le cinéma et une préoccupation profonde pour l'individu dans une société qui tend à l'écraser.

Depuis plus de 20 ans, le cinéma égyptien a marginalisé les femmes de caractère. Traditionnellement, dans nos films les femmes étaient de magnifiques étoiles, montrées comme des personnages réels, fières de leur féminité.

Maintenant, les films ont tendance à réduire les femmes à de simples épouses, mères, sœurs, fiancées, des objets de désir (d'où la nécessité de voile entre eux) ou des salopes annexées par des caractères vertueux joués par les méga-stars masculines. C'est un reflet clair de la misogynie qui règne dans fa société égyptienne.

Une des caractéristiques les plus attrayantes du scénario de Waheed Hamed est l'inversion des rôles, les hommes ici sont les objets de désir. Et ce n'est pas simplement la vanité d'un auteur, mais un portrait honnête d'un véritable paradoxe de la société égyptienne. Plus de 70% des ménages égyptiens dépendent du travail des femmes. Plutôt que d'accepter cette réalité et, par conséquent, reconnaître les femmes comme des égales, la société leur met une pression constante exigeant toujours plus de soumission.

Formellement, ce paradoxe m'a permis de restaurer et de subvertir un lien avec une belle tradition du cinéma égyptien : des mélodrames superbes et des femmes magnifiques.

Yousry Nasrallah

On vous recommande