Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Michel Boisrond
Réalisateur
Sa biographie

Selon le schéma obligatoire de l'époque, il suit la filière normale – stagiaire, second puis premier assistant -, auprès de réalisateurs renommés, comme Jean Delannoy, Jacques de Baroncelli, Jean Cocteau et surtout René Clair, de La Beauté du Diable aux Grandes Manœuvres. Son temps d'assistanat réglementaire écoulé, il réalise Cette sacrée gamine (1955), sur un scénario de Roger Vadim, spécialement écrit pour sa jeune épouse, Brigitte Bardot. Celle-ci n'était plus une débutante, elle avait déjà une douzaine de titres derrière elle, mais Et Dieu créa la femme n'avait pas encore fabriqué les premiers éléments du mythe. Et Cette sacrée gamine fut la première comédie où son nom était au-dessus du titre, juste avant En effeuillant la marguerite et La mariée est trop belle, autres jolies bornes sur son chemin. Le film est un succès, ce qui permet à Michel Boisrond d'en enchaîner deux autres en 1956, C'est arrivé à Aden et Lorsque l'enfant paraît. Si l'adaptation du roman de Pierre Benoit est une petite chose agréable, le filmage de la pièce d'André Roussin (avec Gaby Morlay et André ...
En savoir plus
Filmographie (4)