Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Claudia Sainte-Luce : "Les plus beaux moments de notre rencontre, les plus percutants aussi..."

La cinéaste mexicaine s'est directement inspirée de son vécu pour le scénario de son premier long-métrage. A l'occasion de la sortie des Drôles de petits poissons-chats, Claudia Sainte-Luce écrit quelques mots sur cette dame qu'elle a rencontré il y a quelques années. Cette Martha, que l'on retrouve dans le film...

De mon passé, je préfère ne garder en mémoire que les détails qui me réjouissent et pas ceux qui m’attristent.

J’ai souhaité raconter l’histoire de Martha. Je l’ai connue à Guadalajara, quand j’avais 22 ans et depuis, cette rencontre est devenue mon « histoire de chevet », celle à laquelle je pense, de temps à autre, pour me remonter le moral lorsque j’en ai besoin.

Quand je me remémore cette période de ma vie, les faits et les lieux s’étoffent de détails fantasmés et magnifiés... le vieux sofa de Martha m’apparaît plus majestueux qu’il ne l’était, recouvert d’un tissu qui n’a sans doute rien à voir avec l’original mais c’est ainsi que j’aime m’en souvenir. Les protagonistes eux aussi participent à la création de ce « faux » souvenir. Ma mémoire a su sélectionner et reconstruire les plus beaux moments de notre rencontre, les plus percutants aussi.

L’histoire de mon film s’articule autour de Claudia, jeune femme solitaire qui travaille dans un supermarché et se protège de tout contact social.

A la suite d’une crise d’appendicite, elle rencontre Martha, sa voisine de chambre atteinte d’une grave maladie chronique. Martha a 46 ans. Elle est mère de 4 enfants. Elle est enthousiaste, chaleureuse, optimiste et drôle : c’est une amoureuse de la vie. Elle s’attache à Claudia, l’accueille chez elle et lui apprend à savourer l’instant présent. Claudia trouve en Martha la mère qu’elle n’a jamais eue, et sa place au sein d’une famille tourbillonnante.

Les Drôles de poissons-chats se situe entre drame et comédie. Comédie parce que les personnages se rient de leurs infortunes. Drame parce qu’ils n’ont pas vraiment le choix.

Nous sommes seuls dans la vie. Mais la rencontre entre deux personnes qui partagent les mêmes sentiments peut rendre cette vie plus légère.

Claudia Sainte-Luce