Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Repères depuis la signature de l'accord d'Avril 1998

Quelques dates-clefs autour de l'attentat d'Omagh, pour accompagner la compréhension du film.

10 AVRIL 1998 :

Signature d'un accord de paix historique, dit du "vendredi saint", qui prévoit le partage du pouvoir entre protestants et catholiques au sein d'institutions semi-autonomes, dont une assemblée et un gouvernement local.

27 JUIN 1998 :

Élection de l'assemblée locale. David Trimble, chef des Unionistes d'Ulster, le premier parti protestant à l'assemblée, est désigné Premier Ministre. Le catholique Seamus Mallon, numéro 2 des nationalistes modérés, devient son adjoint.

15 AOUT 1998 :

Attentat à Omagh (Irlande du Nord), le plus meurtrier de l'histoire du conflit (29 morts, des centaines de blessés). Il est revendiqué par les extrémistes de l'IRA-Véritable, groupe dissident de l'IRA (Armée républicaine irlandaise).

9 NOVEMBRE 1999 :

L'IRA accepte de collaborer avec la commission internationale sur le désarmement dirigée par le général canadien John de Chastelain.

2 DECEMBRE 1999:

l'Irlande du Nord entame un régime de semi-autonomie pour la première fois depuis 25 ans.

11 FEVRIER 2000 :

Londres suspend l'assemblée et l'exécutif locaux sous la pression des protestants qui réclament le désarmement de l'IRA.

De nouvelles négociations sont ouvertes. Trimble accepte de partager à nouveau le pouvoir avec les catholiques contre une vague promesse de désarmement de l'IRA.

1ER JUILLET 2001 :

Faute de désarmement effectif, Trimble démissionne.

1ER AOUT 2001 :

Après des pourparlers à Weston Park (Angleterre), Londres et Dublin publient des propositions destinées à sauver l'accord de paix. Mais les unionistes campent sur leurs positions.

10 AOÛT ET 21 SEPTEMBRE 2001 :

Londres doit suspendre par deux fois pendant 24 heures les institutions, pirouette juridique permettant de poursuivre les négociations.

23 OCTOBRE 2001 :

Premier acte de désarmement de l'IRA, un geste sans précédent

24 OCTOBRE 2001 :

Londres entame le démantèlement de ses installations militaires en Irlande du Nord.

6 NOVEMBRE 2001 :

Trimble réélu Premier Ministre. Le nouveau chef des nationalistes modérés, le catholique Mark Durkan, est élu adjoint.

17 MARS 2002:

Cambriolage du QG de la police anti-terroriste, à Belfast. Les enquêteurs soupçonnent l'IRA d'avoir volé des documents secrets.

AVRIL 2002:

Deuxième opération de désarmement de l'IRA.

21 SEPTEMBRE 2002 :

Trimble annonce qu'il quittera le gouvernement le 18 janvier si l'IRA n'a pas totalement démantelé son arsenal et ses structures d'ici là.

4 OCTOBRE 2002:

Arrestation de quatre militants de Sinn Féin, aile politique de l'IRA. Ils seront inculpés de "possession d'informations utilisables par des terroristes".

14 OCTOBRE 2002 :

Londres annonce qu'elle reprend en main l'administration directe de l'Irlande du Nord.

5 MARS 2003 :

Tony Blair repousse les élections à l'assemblée d'Irlande du Nord du 1er mai au 29 mai.

30 AVRIL 2003 :

l'IRA publie plusieurs communiqués jugés ambigus par Londres, Dublin et les dirigeants protestants, qui exigent une annonce "claire" sur la fin de ses activités paramilitaires.

1er MAI 2003 :

En l'absence de compromis, Londres diffère une deuxième fois, sine die, les élections.

Le premier été sans violence depuis 30 ans favorise une reprise des négociations.

13 OCTOBRE 2003 :

Sommet de Downing Street en présence de Richard Haass, l'émissaire du président des Etats-Unis. Poursuite et intensification des négociations en coulisses.

21 OCTOBRE 2003 :

Londres annonce des élections locales le 26 novembre. L'IRA autorise le démentelement d'une partie de son arsenal.

26 NOVEMBRE 2003 :

Les élections voient le triomphe des deux partis extrémistes, le DUP loyaliste, et le Sinn Féin républicain.

Vous avez un bloqueur de publicités activé.
Certaines fonctionnalités du site peuvent être perturbées, veuillez le désactiver pour une meilleure expérience.