Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Sólveig Anspach : "J’ai pris goût à faire sourire les gens..."

Après Back Soon, Sólveig Anspach signe une nouvelle comédie franco-islandaise. Dans une note d'intention, la cinéaste raconte comment le scénario, qui démarre par un deuil, se transforme en un voyage joyeux et positif.

Lors de l’écriture et du tournage de mon dernier film : Back Soon, j’ai eu énormément de plaisir à travailler avec des acteurs et des non acteurs, une histoire un peu « folle » où je m’étais fixée comme but de travailler avec un scénario construit, mais qui me laisserait des fenêtres ouvertes à l’improvisation et aux « accidents » du réel.

Le plaisir s’est prolongé lorsque je me suis rendue compte que les gens qui sont allés voir le film, se sentaient « bien » durant ce voyage et en ressortaient avec beaucoup d’énergie.

Cette énergie « islandaise », j’ai eu envie de la ramener dans mon quartier à Montreuil, et de construire avec Jean-Luc Gaget , mon co-scénariste, une sorte de suite possible à Back Soon.

La couleur du film serait la même, certains des acteurs aussi, les Islandais, auxquels viendront s’ajouter des acteurs et non acteurs Français.

J’ai pris goût à faire sourire les gens, il m’a fallu du temps et plusieurs films depuis Haut les coeurs ! mais il y a là pour moi un véritable enjeu, quelque chose de peut-être un peu bête, mais qui est de l’ordre du bonheur, transmettre aux spectateurs de la joie.

Queen of Montreuil parle d’Agathe et du deuil qu’elle va enfin arriver à faire grâce à l’arrivée d’Islandais « échoués » dans sa maison, accompagnés par un phoque.

Queen of Montreuil essaye de raconter la banlieue de manière différente.

Queen of Montreuil parle des familles que l’on s’invente parce que parfois il est difficile de tenir debout sans racine, et qu’en tout cas il est toujours mieux de vivre à plusieurs, que seul.

 

Sólveig Anspach