Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Ki-duk KIM
Réalisateur • Scénariste
Sa biographie

Retard rattrapé : en quinze ans, il signera, avec une régularité rare, quinze longs métrages - même si depuis plus de deux ans et Dream (2008), aucun nouveau titre ne soit venu nourrir une filmographie déjà riche. Kim possède une particularité remarquable : il s'agit d'un des réalisateurs coréens les plus récompensés par les grands festivals et qui n'a pourtant pas recueilli dans son pays l'accueil public et critique auquel il devrait avoir droit. Quant à la France, si certains titres ont connu un succès parfois notable pour des films coréens qui ne soit pas "de genre", comme ceux de Park Chon-wook ou de Bong Joon-ho – Printemps, été, automne, hiver… et printemps (2003), par exemple -, la critique-qui-fait-l'opinion semble se méfier quelque peu d'un cinéaste trop fécond, le réduisant à l'épithète peu aimable de réalisateur "pour festivals". Certes, mais si Kim a été sélectionné à Cannes (L'Arc en 2005, Breath en 2007), Venise (L'Île en 2000, Locataires, Lion d'argent en 2004), Locarno (Printemps, été… en 2003), Berlin (Bad Guy en 2002, Samaria, Ours d'argent en 2004), c'est bi...
En savoir plus
Réalisateur (6)
Acteur (1)
Scénariste (6)
Directeur Photo (1)
Monteur (3)
Décorateur (3)