Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Michael Powell
Réalisateur
Sa biographie

Curieusement, ces films, célébrés en leur temps, n'empêchèrent pas leurs auteurs de plonger dans l'oubli et ce n'est que tardivement qu'ils furent redécouverts et retrouvèrent la place qu'ils méritaient d'occuper dans l'histoire du cinéma. Michael Powell entra très tôt dans la profession, grâce à un père directeur de studios, devint assistant d'Hitchcock dans les années vingt et réalisateur dès 1931 ; un réalisateur prolifique, puisqu'il signa vingt-cinq films avant la déclaration de guerre, des films souvent courts (60', les fameux "quota quickies"), enlevés, dont les deux derniers sont notables, À l'angle du monde (1937), faux documentaire sur une île perdue des Orcades et L'Espion noir (1938), dans lequel Conrad Veidt campait un espion allemand mémorable, sur un scénario d'Emeric Pressburger. Celui-ci était un Juif hongrois, peu à peu chassé d'Europe par le nazisme : après avoir travaillé comme scénariste à Berlin, puis à Paris, il se réfugia à Londres en 1937, et après sa rencontre avec Powell, ne travailla plus qu'avec lui, deux décennies durant. Entre l'homme d'écr...
En savoir plus