Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Catégorie : Films (4)
Afficher par
  • de Joana Hadjithomas Khalil Joreige • Liban - 1999 - 01h32m00
    Joseph Bou Nassar  •  Hanane Abboud  •  Mireille Safa  •  Fadi Abi Samra  •  Maurice Maalouf  •  Zeina Saab de Melero

    Dans un quartier populaire de Beyrouth est un vieux palais qu'on appelle la maison rose. C'est là que se sont réfugiées pendant la guerre, deux familles, les Nawfal et les Adaimi. Aujourd'hui, les immeubles criblés d'obus cèdent progressivement la place à de vastes projets immobiliers. Le palais est voué à la démolition, mais ceci divise peu a peu les habitants du quartier en deux clans.

  • de Ziad Doueiri • Liban - 1997 - 01h45m00
    Rami Doueiri  •  Mohamad Chamas  •  Hassan Farhat  •  Joseph Bou Nassar  •  Rola Al Amin  •  Carmen Lebbos  •  Fadi Abou Khalil  •  Liliane Nemry  •  Leïla Karam  •  Mahmoud Mabsout

    Beyrouth, 13 avril 1975 : premier jour officiel de la guerre civile libanaise. Pour Tarek et Omar, adolescents musulmans, le mieux est d'ignorer les faits pour mieux profiter de leur jeunesse avec leur amie May - chrétienne, et alors ?

  • de Gilles de Maistre • France • Liban - 1993 - 01h30m00
    Tewfik Jallab  •  Younesse Boudache  •  Salah Teskouk  •  Fatiha Cheriguene  •  Agathe de La Fontaine  •  Marc de Jonge  •  Karim Blel  •  El Kebir  •  Jean-Pierre Belissent

    Laïd, 11 ans, est une machine à tuer. Au Liban, après avoir été vendu par les siens, il a été entraîné jusqu'à devenir un fanatique sanguinaire. Sa première cible est française. Pour l'approcher, il lui faudra se fondre dans la masse, adopter les coutumes et les comportements d'un enfant de son âge. Il rencontre alors Karim, celui qu'il aurait pu être s'il était né sous une autre étoile.

  • de Danielle Arbid • Belgique • France • Liban - 1999 - 00h58m00

    Beyrouth est une ville formidable. On se croirait au centre de tout. À Beyrouth, entre 1975 et 1990, il y avait une guerre civile, c'est-à-dire tout le monde voulait exterminer tout le monde. Aujourd'hui, la guerre est finie. Elle s'est arrêtée, comme ça, après avoir gangrené nos vies. J'ai voulu filmer le vide qu'elle a laissé. Sa présence fantomatique. Cette plaie...