Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Charlie Lyne - Smells Like Teen Spirit

VIDEO | 2015, 13' | Charlie Lyne, jeune critique anglais, réalise avec Beyond Clueless, un premier long-métrage en forme d'essai sur un genre aussi foisonnant que mésestimé, le teen-movie. Le film d'ados, un genre en soi ? Des couloirs du lycée aux maisons de banlieues pavillonaires envahies par des hordes de jeunes transpirant la bière et les hormones, l'imaginaire adolescent américain des années 90 à nos jours se répand d'Euro Trip à la Main qui tue. Des films que le jeune réalisateur essaie de répertorier, en amoureux nostalgique des vidéos-club. Réussira-t-il à nous en dévoiler les profondeurs insoupçonnées ? Euh... On préfèrerait revoir Stand by Me, définitivement. Cru 1986. Mais on pas tous les jours 20 ans, et on ne réalise pas tous les jours un documentaire sur sa passion coupable...

Comment vous est venue l'idée de Beyond Clueless ?

A l'approche de mes vingt ans, je me suis découvert une vraie passion pour les teen movies. Après avoir visionné à nouveau quelques-uns de ces films pour lycéens qui avaient beaucoup compté pour moi, j'ai été doublement frappé par la nostalgie et l'incrédulité. D'un côté, mon affection pour EuroTrip, La Main qui tue, Dangereuse Alliance et compagnie était restée intacte. Mais j'étais également saisi par le sous-texte de ces films, complexe, bizarre et parfois carrément inquiétant, et qui m'avait complètement échappé à l'époque. Je souhaitais faire de ces impressions contradictoires quelque chose de concret.

Pourquoi les teen movies ont-ils autant d'impact sur leur public ?

C'est le seul genre que l'on définit d'après l'âge de son public, ce qui est assez sinistre quand on y pense. Ces films sont explicitement faits pour des êtres qui se trouvent à l'âge où l'on est le plus influençable.

Vous avez été critique pendant plusieurs années, comment vivez-vous le fait d'être à votre tour critiqué ?

Avant de réaliser le film, je ne voulais surtout pas devenir le type qui ne supporte pas la critique ou les avis négatifs. D'une part parce que je m'y suis moi-même longtemps adonné, et d'autre part parce qu'il est sain d'avoir ce genre d'échanges. Dans la pratique, je trouve ça fascinant d'entendre ou de lire ce que les critiques pensent du film, parce qu'ils vont véritablement, et avec passion, au fond des choses.

 

 

Retour au campus vod et aux premiers émois adolescents sur UniversCiné avec :

Jeepers Creepers de Victor Salva

Nowhere de Gregg Araki

Ghost World de Terry Zwigoff

Elephant de Gus Van Sant