Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Jacques Feyder
Réalisateur • Scénariste
Sa biographie

Or, s'il existe des films qui ont résisté à l'usure du temps, ce sont bien ceux de Jacques Feyder ; datés, certes, mais pas plus que les autres, signés Renoir ou Duvivier, et toujours pourvus d'une séduction narrative tenace, comme tous ces films que l'on connaît dans le détail, Enfants du paradis ou Belle Équipe, et qui pourtant persistent à piéger : impossible de s'en arracher, la projection une fois lancée. Classique et respectable, donc. Pourtant Jacques Feyder, né Frédérix, avait commencé dans une tonalité comique, sans doute pour manifester la rupture avec sa famille de notables bruxellois qui l'auraient bien vu faire une carrière militaire, plutôt que devenir un acteur de théâtre, puis de cinéma. Il fréquente les studios parisiens dès 1912, tourne avec Louis Feuillade, avant de passer à la réalisation chez Gaumont en 1915. Préposé aux courts métrages rigolards, il en réalise une quinzaine, pas toujours légers, mais avec suffisamment d'invention pour que l'on reconnaisse sa griffe : sa parodie de serial américain en quatre épisodes, Le Pied qui étreint (1916), est dr...
En savoir plus