Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Dans la famille Yoon, je demande l'opulence!

Comment mettre en scène la famille la plus aisée de Corée, maladivement obsédée par l’argent ? ... Quelques secrets de tournage pour rendre la famille Yoon luxueuse à outrance...

Dans L'Ivresse De L'Argent, la plupart des scènes se déroulent au cœur de la vaste demeure de Monsieur Yoon. Afin de refléter au mieux les sentiments et les relations entre les personnages, l’équipe a soigneusement organisé les lieux dans la phase de pré-production du film. La maison a été entièrement construite sur le plateau, occupant près de 1400 m2. L’espace se partageait entre l’entrée principale, la chambre du maître de maison, celle de son épouse, la chambre de Nami et la galerie.

Même si les personnages partagent une même habitation, tout les oppose, et les décors devaient refléter cet antagonisme en créant une atmosphère différente pour chacun des espaces, reliés entre eux par de longs couloirs. Au moyen de sols en marbre, de motifs en noir et blanc et de revêtements muraux luxueux et modernes, le réalisateur a détaillé de façon minutieuse l’espace dans lequel cette puissante famille évolue.

La famille Yoon dispose d’une réserve de billets considérable, capable de rivaliser avec la Banque nationale de Corée, qui lui sert de caisse noire pour soudoyer et corrompre politiciens, cadres administratifs et toute personne détentrice d’un pouvoir. L’argent est omniprésent dans le film, il fait battre le cœur de ceux qui sont en sa présence.

Pour pouvoir filmer ces scènes de façon réaliste, les accessoiristes ont dû fabriquer plus de 50 000 billets de 50 dollars et 50 000 billets de 100 dollars, pour un total avoisinant les 7,5 millions de dollars ! Bien sûr, ces billets étaient factices et portaient la mention « accessoire de cinéma », mais l’équipe a tout de même dû garder un œil sur cette quantité phénoménale de fausse monnaie en sa possession.

Le réalisateur Im Sang-soo a porté un soin particulier à la galerie d’art privée de la résidence.

Pour reproduire le style élégant propre aux amateurs d’art fortunés, l’équipe du chef décorateur a réuni les œuvres de grande valeur d’artistes asiatiques reconnus comme « Requiem » et « Insect Collection » de Hong Kyoung Tack, « Falls » et « Time » de HWANG Se-joon, « Brain » de Noh Jae-woon, ou « Organic geometry » de Hong Seung-hye, ainsi que des œuvres d’artistes locaux au style plus occidental. Qui plus est, ils ont réussi à inclure des dizaines d’œuvres d’artistes occidentaux comme Arman, Erro, Yuri Kuper ou Jim Dine.

Enfin, des tableaux occidentaux sont répartis en divers endroits de la résidence pour transformer un espace simple et froid en un environnement artistique splendide et raffiné.