Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Maribel Verdu : "Quel bonheur d'être une marâtre !"

VIDEO | 2013, 6' | La voilà sacrée Meilleure actrice de l'année 2012 en Espagne. Maribel Verdu remporte son deuxième Goya. Habituée à incarner les victimes et les "survivantes", elle nous raconte comment elle a sauté de joie à l'idée d'incarner l'ignoble ennemie de la douce Blanche-Neige.

Dans Blancanieves de Pablo Berger (Torremolinossur Universciné), à voir actuellement en salles, elle est une méchante d'anthologie. Non seulement belle-mère cruelle mais aussi furie sexuelle et cynique empoisonneuse. Et, comme si l'expérience n'était pas complète, voilà Maribel Verdu dans un film qui ne ressemble à aucun autre de sa carrière de star ibérique : projetée dans un monde mythologique, entre le conte de Grimm et le film de cinémathèque, entre l'Espagne éternelle des corridas et mantilles, et le 7e art des origines — muet, noir et blanc et avant-gardiste.