Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Pianiste la nuit, chef-opérateur le jour...

Bernard Dumont (ne pas confondre avec son presque homonyme, Bruno, auteur de La Vie de Jésus) a plein de cordes à son arc. Pianiste de jazz, directeur de la photographie, chef op'... Il poursuit avec "Ligne 208" un travail commencé au théâtre et à la télévision : "la fiction documentée".

Le réalisateur Bernard Dumont a d’abord été pianiste de jazz puis chef-opérateur sur divers documentaires musicaux (L’art de la fugue, Stockhausen, Cecil Taylor) et sur le théâtre (Bread and Puppet, Bob Wilson, Peter Brook).

Il devient directeur de la photographie et travaille notamment avec Jean Prat, José Maria Berzosa, Jacques Doillon… Par ailleurs, il réalise des lumières pour le théâtre et l’opéra (Bernard Sobel, Pierre Constant, Patrice Chéreau) et se tourne vers l’écriture et la réalisation de films de fiction et de documentaires.

Avec Ligne 208 il poursuit un travail commencé au théâtre et à la télévision (avec notamment Le professeur jouait du saxophone ou encore Le passage du nord ouest) qu’il appelle "la fiction documentée". Son point de départ est un fait de société autour duquel il mène une enquête. De ce travail naît une fiction qui intègre le sujet initial dans son univers personnel.