Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Jacques Doillon
Réalisateur • Scénariste
Sa biographie

Après une jeunesse passée dans le XXe arrondissement, il devient assistant-réalisateur puis chef-monteur avant de tourner lui-même quelques courts métrages documentaires. En 1973, il réalise avec le dessinateur Gébé un premier long métrage encore marqué par l'utopie soixante-huitarde, L'An 01, incluant deux séquences signées Alain Resnais et Jean Rouch. Mais c'est en 1974 qu'il fait sensation avec un film en noir et blanc relatant un fait divers, Les Doigts dans la tête, où son regard direct sur la jeunesse laisse éclater son goût pour les mots, les corps et l'alchimie entre les acteurs qui vont constituer sa marque de cinéaste. Il a ainsi depuis observé l’adolescence féminine et ses souffrances (La Drôlesse, L’Amoureuse, La Fille de quinze ans…), l’adolescence masculine et ses violences (Le Petit criminel, Le jeune Werther, Petits frères…) Il s’est emparé des problèmes du couple, des incapacités à se parler et s’aimer (La Femme qui pleure, Comédie, La Vengeance d’une femme…). Jamais il n’a cessé d’offrir un miroir dérangeant de notre propension à attirer et rejeter l’autre dan...
En savoir plus
Réalisateur (12)
Acteur (1)
Scénariste (12)

doillon-les-acteurs

Vous avez un bloqueur de publicités activé.
Certaines fonctionnalités du site peuvent être perturbées, veuillez le désactiver pour une meilleure expérience.