Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Joachim Trier : "Je filme avec la sensation d'être au bord de l'acrobatie."

Après Nouvelle Donne (2006), le jeune cinéaste norvégien présente Oslo, 31 août, son deuxième long-métrage, inspiré du Feu-follet de Drieu La Rochelle. Joachim Trier y transpose le désespoir du roman et dépeint la trentaine désabusée d'un ancien toxicomane de retour dans la "vie normale". Son prochain long-métrage, Plus fort que les bombes avec Jesse Einseberg et Isabelle Huppert, sera présenté en selection officielle le 18 mai à Cannes.

Dans une deuxième partie de l'entretien, Joachim Trier évoque quelques films qui l'ont marqué et que l'on peut revoir ou découvrir sur Universciné, signés Nicolas Roeg, Claire Denis, Philippe Grandrieux, Arnaud Desplechin et Alain Resnais. Une approche personnelle et musicale où il rapproche la démarche de L'Année dernière à Marienbad à du punk hardcore. "C'est du lourd, dit-il, tout le monde devrait voir ce film..."