Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Raoul Ruiz
Réalisateur • Scénariste
Sa biographie

Son premier long-métrage achevé, dans son Chili natal, adaptait un roman fameux, Trois tristes tigres (1968). Depuis lors il ne s'est pas passé pas une année sans qu'il tourne plusieurs films quoi qu'il arrive, sans qu'il ne relève un défi insensé (Proust au cinéma : essai transformé !, avec Le Temps retrouvé), sans qu'il n'entraîne un acteur tout à fait connu dans des zones tout à fait inconnues : Cluzet en aviateur (Le Domaine perdu), Huppert en fantasme de mère (Comédie de l'innocence), Giraudeau en fou criminel (Ce jour-là)... mais aussi Mastroianni (3 vies et une seule mort), Deneuve (Généalogies d'un crime), Malkovich (Klimt) ou Laetitia Casta (Les Âmes fortes)... Né en 1941 et disparu le 19 août 2011, Ruiz a quitté le Chili après le coup d’État fasciste et la fin d’Allende en 1973. Dans tous ses films (certains sont explicites, comme Dialogues d'exilés), on retrouve le même sentiment de perdition et de réappropriation d'un monde par les moyens les plus divers, et même les plus saugrenus. Les vivants y apparaissent souvent comme des des fantômes/fantasmes errant entre plu...
En savoir plus

ruiz_les-fonctions-du-plan-et-quelques-fantomes_logo

raoul-ruiz_2-tous-les-films-sont-incomplets_logo

raoul-ruiz-3_les-rituels_logo

raoul-ruiz_4-elvis-presley-va-bien_logo