Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

Wim Wenders
Réalisateur
Sa biographie

Parmi les cinéastes de la Nouvelle Vague allemande apparue autour de 1970, Herzog, Schloendorff, Fassbinder, il était le plus fasciné par les mythologies américaines, ce qui explique son aisance à se faire une place dans le cinéma hollywoodien au début des années 80 puis, de nouveau, au tournant du siècle. Sans engagement politique apparent (il ne participa pas au film collectif L'Allemagne en automne en 1978), il exprima pourtant parfaitement, en liaison avec l'écrivain Peter Handke dans ses premiers films, un moment de la société allemande, avec sa trilogie de la dérive : Alice dans les villes, 1974, Faux mouvement, 1975, Au fil du temps, 1976, dotant d'une dimension métaphysique spécifique le road-movie à l'américaine. Après une première expérience difficile aux États-Unis (Hammett, 1982), la réussite de Paris, Texas, Palme d'or à Cannes en 1984, lui donne la liberté de tourner où et comme il le désire, au Japon (Tokyo-Ga, 1985), à Berlin (Les Ailes du désir, 1987), à Paris (Carnets de notes sur vêtements et villes, 1989), en Australie (Jusqu'au bout du monde, 1991)...
En savoir plus

wim-wenders-everything-will-be-fine-12min27.mp4